Contes

HISTOIRES JEUNESSE

  • Les Marmottes pas contentes
    Une chronique de l’envoyé spécial Joe la loutre pour « V’la ce qui se passe dans ma forêt » au sujet d’une manifestation de marmottes.
    >> version texte
    >> version audio (production maison – 2020) :

 

***

LES CONTES DE PACEBURY

Au cœur d’une immense forêt de conifères, longé par une rivière sans cesse agitée, Pacebury ne connaît comme saison que l’hiver. Isolé, indécelable sur la moindre carte, le village abrite une cinquantaine d’âmes, dont les drames inévitables d’une vie rude ont asséché le coeur de la plupart d’entre elles. Un peu de magie noire a aussi bouleversé certaines existences , mais les grands fustigent ceux qui y pensent.
Les plus jeunes, quant à eux, ignorés pour leurs avis douteux, partent sans complexes en quête de ce lieu et à la découverte de leur imaginaire. Seul moyen, n’en déplaisent à certains, de faire face à leur peine.

Victor a tout juste dix ans quand ses parents sont maudits puis bannis du village. Resté seul avec ses grand-parents, Victor est anéanti quand son grand-père décède. Ne sachant comment vaincre sa peine, il va se pencher au-dessus du puits, pensant y trouver de l’aide. Mais Victor bascule et tombe, à la recherche du fond du puits.
Ce fond existe forcément, puisque sa grand-mère sénile le lui a dit.
>> VICTOR et le fond du puits

Wendy a douze ans, des couettes et une jolie salopette. Wendy est seule tout le temps. Elle vit dans ses rêves d’enfant, mais sa chambre devient trop petite. Une de ces nombreuses nuits où sa mère s’absente vendre du plaisir à des inconnus, Wendy entendit une voix qui la conduit dans la rue. Guidée par cette voix aussi obscure que bienveillante, Wendy se retrouve ensuite en forêt, à la découverte des bouts de lune qui éclaireront son
imagination.
>> WENDY et les bouts de lune

Les Moqueurs sont trois bouts de choux méchants, véhéments au point d’avoir fait fuir leurs parents, habitués qu’ils sont à être invariablement blessants avec tout le monde. Un homme désespéré croise leur route, anéanti et résigné depuis que son chapeau mal mis l’a quitté. Il décide de leur donner, à sa façon, une bonne leçon.
>> LES ENFANTS MOQUEURS

Ingmar, rebaptisé très jeune Le Gros Clown, ne parle jamais, il préfère laisser les autres rire. Fraîchement abandonné par son cirque à cause d’une vilaine balafre, Ingmar erre tristement dans Pacebury, incapable d’en trouver la sortie. Il rencontre alors dans une ruelle Le Gosse, un vagabond débrouillard, qui s’émerveille des drôleries involontaires du Gros Clown et décide de le remettre en scène.
>> LE GROS CLOWN

Ces contes noirs, dévoilés successivement, se déroulent tous la même nuit.
Certains univers s’y croisent quand d’autres s’effleurent à peine.
Dans le village de Pacebury, suffira-t-il d’une étrange nuit pour que six enfants et un clown reprennent goût à la vie, aidés entre autres par quelques bouts de lune, un chapeau mal mis et même un balai inutile ?…
>> LE CHAPEAU MAL MIS
>> La déprime joyeuse du BALAI INUTILE